Comment fabriquer des verts

Vous pouvez faire une large gamme de verts avec seulement quelques pigments. En fait, moins il y a de couleurs, et mieux c’est. Pourquoi? Plus le nombre de couleurs mélangées est élevé, plus le résultat est confus.
Ici, nous allons examiner quelques combinaisons de couleurs différentes qui vous donneront le vert parfait.
«Ils vont vous vendre des milliers de légumes verts. Vert Veronese et vert émeraude et vert cadmium et toute sorte de vert que vous aimez; mais ce vert particulier, jamais. ”- Pablo Picasso

Comment fabriquer des verts

Jaune + bleu
Comment fabriquer des verts
Le vert, une teinte secondaire, est un mélange de jaune et de bleu. Le choix du bleu affecte la teinte verte résultante, et il en est de même pour le jaune.
Ces graphiques montrent les gradients de verts produits en mélangeant le même jaune avec une petite quantité de bleus différents.

  1. Jaune de cadmium clair et bleu de cobalt: le vert obtenu ressemble au vert permanent.
  2. Bleu clair et bleu outremer jaune cadmium: le biais rougeâtre du bleu outremer produit un vert brunâtre.
  3. Jaune cadmium clair et bleu de Prusse: Ce bleu profond et d’encre produit un vert bleuâtre.
  4. Jaune cadmium clair et bleu céruléum: Ce bleu vif produit un vert jaunâtre clair, pouvant remplacer le vert émeraude ou le vert Winsor.

 
 
Jaune + noir
Comment fabriquer des verts

  1. Lumière jaune cadmium et noir Mars: Le noir oxyde de fer a une haute force de coloration et sèche rapidement. Il produit un vert neutre et opaque.
  2. Jaune cadmium clair et noir ivoire: L’ivoire, un noir brunâtre, produit un vert jaunâtre terne, presque un Kaki.

 

  1. Lumière jaune cadmium et noir pêche: Cennino Cennini écrivait dans le manuel de Craftsman: «La pierre de pêche brûlée est un noir parfait.» Paul Cézanne était connu pour favoriser le noir pêche. Ce noir transparent produit un vert bleuâtre.

Verts Neutralisants
Comment fabriquer des verts
Le mélange de teintes complémentaires neutralise une couleur. Pour les verts plus subtils, essayez ce qui suit:

  1. Vert permanent et pourpre alizarine: Ce vert perd de l’intensité lorsque l’Alizarine pourpre est ajouté, produisant un gris foncé.

Vert transparent
Comment fabriquer des verts
Le jaune indien clair et vibrant est excellent pour le vitrage. À l’origine dérivé de l’urine de vaches nourries aux feuilles de mangue en Inde, il est maintenant produit par synthèse. J.M.W. Turner et Winslow Homer utilisaient cette couleur exotique.

  1. Jaune indien et bleu cobalt: Ils produisent un vert tendre.
  2. Jaune indien et bleu de Prusse: Le mélange est sombre mais lumineux.

Superposition de greens: Nature morte estivale
Allez maintenant c’est à vous, si vous avez d’autres combinaisons pour faire de jolis verts, n’hésitez pas à les mettre dans les commentaires
Bonne journée à vous
 

Visite Guidée : Musée des Beaux-arts de Dijon

Avec la restructuration complète du site, j’ai décidé d’ouvrir une nouvelle rubrique que j’ai appelé Inspiration. Elle parlera de musées, d’expositions et de visites d’atelier.
Pour ce premier article, j’ai profité, d’un moment de temps sur Dijon, pour aller visiter le musée des beaux arts de DIJON (21000).
Musée des Beaux arts de Dijon
J’ai été agréablement surpris sur pas mal de point. Tout d’abord :
Extérieurement, le lieu est magnifique, vous arrivez sur une place à l’intérieur du bâtiment, avant d’accéder à son entrée.
L’entrée est gratuite, il vous suffit simplement de donner votre code postal.
Visite Guidée, musée des beaux arts de dijon
Malgré la gratuité, le musée contient un grand nombre d’œuvres de peintres majeurs.

Visite guidée Musée des Beaux-arts de Dijon

Les collections vont :
– Antiquités
– Moyen-âge
– Renaissance
– XVIIe Siècle
– XVIIIe Siècle
– XIXe Siècle
– XX Siècle
– XXI Siècle
De plus, il possède un cabinet d’art graphique, pour ce qui sont passionnés de dessins.
Ils ont en plus une collection extra européenne, avec d’ailleurs de superbe œuvre de l’artiste portugaise Maria-Helena Viera da Silva.
À l’intérieur du musée, il y a aussi le musée Rude.
François Rude, né en 1784 à Dijon, a débuté sa carrière artistique à l’École des Beaux-Arts de Dijon. Après un exil bruxellois, il s’installe à Paris et devient un grand statuaire reconnu pour l’importance de son œuvre.
Parmi les œuvres que j’ai retenu au sein du musée, il y a :
Ce petit tableau d’honoré Daumier, Don quichotte à cheval.
Daumier H Don Quichotte à cheval
J’ai beaucoup aimé aussi le travail d’un autre peintre dijonnais, Félix Trutat mort à l’âge de 24 ans, mais qui nous a laissé quelques œuvres intéressant comme ce portrait de Paul Hamon autre peintre.
pORTRAIT DE hAMON PAR TRUTAT
L’œuvre de Maria-Helena Vieira da silva, les sirènes, j’aime le travail du brouillard souvent cité par les écrivains qui annonce le chant que craignent les marins, celui enchanteur des sirènes.
Maria helena vieira da silva
En fin de parcours, vous pourrez comme moi apprécier la série d’œuvres de Nicolas de Stael, les footballeurs.
NICOLAS DE sTAEL LES fOOTBALEURS
Je n’ai pas du tout aimé, le choix du conservateur en matières d’œuvres du XXI siècle. Il s’est arrêté à des œuvres purement abstraites, souvent peu équilibrées.
Dommage de finir comme cela, mais cela ne m’empêche pas de vivement vous conseiller ce musée. Profitez-en pour visiter le centre-ville, qui vaux vraiment le détour.
Pour préparer votre visite : SITE MUSEE DES BEAUX-ARTS DIJON
Bonne visite.
Thierry