Pas à Pas: Aquarelle, le « Nymphéa » L. Asaha

Aujourd’hui, c’est Laurie asaha que j’ai invité à nous faire un pas à pas à l’aquarelle le «nymphéa ». C’est un pas à pas très facile à faire même pour les débutants à l’aquarelle.

Le matériel est :

  • Feuille aquarelle Arches 300 grs grain fin de la Marque Canson
  • Aquarelles winsor & newton et Daler 

 
Étape 1
Le nymphéa a été dessiné sur une feuille d’aquarelle « Arches 300 grammes grain fin », pressée à froid.

Les parties centrales de la fleur ont été masquées (liquide de masquage bleu) pour retenir le blanc du papier lors de l’application de la couleur.
Étape 2

J’ai appliqué plusieurs couches d’un pigment jaune citron sur le papier humidifié, en laissant chaque couche sécher avant d’appliquer la suivante.
Étape 3

J’ai appliqué un pigment rose chaud sur le papier humide au centre de la fleur et sur les pétales, en évitant les zones que je voulais réserver au pigment jaune citron pur.
Étape 4

J’ai continué à peindre les pétales comme dans l’étape précédente, et je suis passée aux autres pétales. J’ai appliqué des couches supplémentaires de pigment rose (pur) en divers points par rapport aux applications précédentes, ce qui intensifie la couleur et augmente la valeur des pétales.
Étape 5

J’ai commencé à modéliser les pétales avec des applications de bleu de manganèse délavé.
Étape 6

J’ai continué à construire les pétales comme dans l’étape précédente, avec une variété de bleus, y compris le bleu de cobalt, d’Anvers ou de bleu de Prusse, bleu de manganèse.
Étape 7

J’ai continué à construire les couleurs comme dans les étapes précédentes, et j’ai ajouté un pigment supplémentaire, magenta quinacridone, au centre de la fleur ainsi que sur les zones rose et bleu des pétales pour créer des formes et des valeurs plus profondes. Les couches de pigment ont commencé à bâtir, et à créer des couleurs luxuriantes qui ne peuvent être développées que grâce à la superposition de couleurs transparentes.
Étape 8

Dans cette étape, j’ai commencé à modéliser les ombres et les plis des pétales.
Étape 9

Étape 9 est une continuation de l’étape 8.
J’ai apporté un peu plus du pigment jaune citron, dans les pétales ouvertes où les zones de couleurs chaudes ont été nécessaires en juxtaposition des bleus et roses purs. Ce jeu de températures (chaud/froid) des couleurs n’existe pas sur la photo de référence, mais il est nécessaire de le poser sur l’aquarelle, pour créer un tableau convaincant.
Étape 10

J’ai enlevé le masquage (bleu) du centre de la fleur, ce qui a créé un centre d’intérêt avec contrastants jaunes, oranges, magentas, roses et verts dans une meilleure valeur.
Étape 11

Dans cette étape, j’ai créé le fonds. J’ai utilisé le bleu de manganèse, bleu d’Anvers, vert émeraude et vert de Hooker. J’ai fait des taches denses de chaque couleur sur ma palette, puis appliquer la peinture directement sur le papier sec.
Finale

« Nymphea » est le nom botanique de ce nénuphar.
 
À propos de l’artiste
Laurie Asahara a été élevée sur la grande île d’Hawaii et a grandi dans une palette florale de couleurs vives et luxuriantes comme nous le voyons souvent sous les tropiques.
L’art de Laurie  reflète ses impressions sur les domaines de l’Ouest américain, où elle a vécu : à Hawaï, au sud-ouest du désert, au nord de la Californie, dans l’ouest de Washington et de l’Idaho.
Après avoir peint des fleurs pendant de nombreuses années, Laurie s’est intéressée aux portraits et désormais elle possède une collection variée de personnalités qu’elle trouve à Eagle, Idaho, où elle réside actuellement.
Laurie a eu une carrière d’avocate, mais aujourd’hui elle se consacre à plein temps à son art.
Suivez ce lien pour visiter le site de Laurie
http://www.laurieasahara.blogspot.fr/