A quoi sert le Gesso et comment le choisir.

A quoi sert le Gesso et comment le choisir?
Voici la première d’une série de vidéos que j’ai tourné chez différents marchands de couleurs. Cette dernière a été tournée avec l’aimable autorisation de la direction du Magasin BOESNER à Ecully  (près de Lyon).
Le Gesso est un produit très ancien, on trouve les premiers écrits au XVe Siècle, en Italie. Vers 1400 Cenino Cennini décrit sa composition exacte dans son manuscrit.
En France, il était appelé STUC. (Stucco – Stucki qui veut dire Croûte, enduit, morceau).
A l’origine, le Gesso était composé de Colle de Peau et de plâtre amorphe. (j’expliquerai comment fabriquer un plâtre amorphe). voire la recette du gesso à la colle de peau ici
Les peintres  italiens l’utilisaient pour la préparation de leur Panneau.
Aujourd’hui, on utilise deux produits essentiellement pour la préparation des toiles, ou papiers.

 

Pourquoi protéger sa toile ?

Il faut savoir qu’il y a plusieurs raisons de protéger sa toile ou son papier, surtout si l’on peint à l’huile voir aux pastels gras.
En effet, quand vous utilisez un médium gras  (comme huile ou le pastel gras) l’huile, l’essence de térébenthine ou white spirit, peuvent pénétrer la toile ou le papier et finir par pourrir, dégrader,  ledit support.
Dans un deuxième temps, quand vous avez bien préparé votre support, il fait comme un film solide souple et non cassant, ce qui fait que si un jour votre support se dégrade, vous pourriez (en théorie) enlever le film  avec la peinture, et le recoller sur un support neuf.
Schéma d'un toile peinte  3atp.org

binder acrfylique lefranc et bourgeoisLe liant acrylique ou Binder,

qui permet de garder la couleur initiale du tissu ainsi que sa texture.
Certains artistes, comme Milena Moriani,  peignent  sur un tissu imprimé, préparé à l’aide d’un binder ou liant acrylique, puis ils se servent de cet imprimé comme base de départ à leur travail, ce qui peut être intéressant.
Il en est de même pour le papier, toutefois, il faut diluer le binder, car la tension du liant serait trop forte sur le papier.

Le Gesso ou apprêt blanc.gesso acrylique blanc talens

La plupart des Gessos vendus dans le commerce, sont fait à base d’acrylique, de binder, justement, plus faciles de mise en œuvre, ils sont parfait pour les utilisations picturales ou la préparation d’objet.
Les plus vendus sont blancs, personnellement, cela me gêne lorsque je peins, car le blanc en peinture correspond à la lumière. Et beaucoup d’artistes professionnels recouvrent  leur toile d’un fond avant de démarrer leur peinture.
A l’époque de flamand, ils recouvraient leur préparation d’un apprêt de couleur ocre rouge ou grise (appelé aussi primer)
Au début du 20° siècles, Modigliani préparait ses toiles avec un fond ocre jaune clair ou jaune de Naples.
C’est pourquoi plusieurs marques ont sorti des gessos colorés, ocre jaune, ocre rouge et noir.
 
N’hésitez pas à laisser vos commentaires en dessous.

Test : Couleur vynilique Flashe de chez Lefranc et Bourgeois

Il y quelque temps déjà, j’avais fait un test sur la peinture Vinylique Flashe de chez LEFRANC & BOURGEOIS. A cette époque, j’avais signalé que les plus gros problèmes de la Flashe, était sa conservation et son pot en verre.peintureacryliquevyniliqueflashelefrancb Depuis plusieurs années, la marque a décidé de revoir complètement cette gamme de peinture. Son conditionnement à changer, ils sont passés du pot en verre de 80 ml au tube en plastique de 60 ml, je trouvais l’idée assez génial,  mais aujourd’hui le nouveau conditionnement est redevenue le pot de verre de 125 ml et de 400 ml. La gamme a été revue entièrement, pigment et surtout J’ai vraiment de la difficulté à comprendre pourquoi, un produit d’une telle qualité, n’arrive pas à trouver sa place sur le marché des matériaux pour artistes. Cette peinture a un pouvoir couvrant exceptionnel. Elle permet des aplats qui pourraient ravir l’ensemble des illustrateurs, surtout en Bande dessinée. Je l’utilise souvent pour couvrir certain de mes fonds, quand je peints à l’acrylique ou à l’huile.

– L’histoire de la Flashe

: On dit qu’elle a été conçut en partenariat avec Raoult Dufy pour la création de la Fée Electricité, mais elle date de 1936, et la première mise sur le marché de la Flashe date de 1954. la fee electricité flashe La peinture Flashe fut l’une des toutes premières acryliques vinyliques qui fut mise sur le marché.

– L’utilisateur de la Flashe  :

C’est que le bas blesse, le service marketing, n’arrive pas vraiment à cibler son utilisateur. Elle est utile pour : –          Les illustrateurs –          Les fresquisites –          Les gouachistes –          Les Maquetistes –          Le street-art –          Pour tout les fonds opaques.

– L’utilisation de la flashe  :

Son contenant, un pot en verre de 125 ou 400 ml, nous oblige à l’utiliser que dans un atelier. Toutes les couleurs sont facilement miscibles entre elles. C’est une peinture MATE – OPAQUE  – COUVRANTE Elle s’utilise comme une acrylique, d’ailleurs le composé chimique est très proche. Vous pouvez l’utiliser pure ou diluer à l’eau. Attention, j’ai lu sur le net, que l’on pouvait  faire de l’aquarelle avec, je vous le déconseille vivement. La plupart des couleurs de la Flashe sont opaque, elles sont donc incompatibles avec la transparence que nécessite l’aquarelle. Au niveau couleur, la gamme est longue, et le choix des pigments est judicieux peinture-flashe-lefranc-bourgeois-art

Attention :

Elle possède 8 couleurs Fluos, c’est un gros avantage pour le street-art ou les personnes qui travaillent pour la publicité. Mais gardez en mémoire que le pigment fluo a peu de résistance dans le temps.

– Fiche technique (Source Lefranc et Bourgeois) :

Dilution : avec Médium ou de l’eau. Ses supports : Comme l’acrylique, cette peinture est vraiment tous types de supports, pour les supports lisses comme le verre, le métal, il faut bien préparer le fond. Pinceaux : comme pour les peintures acryliques, je préconise des pinceaux synthétiques, on peut aussi l’appliquer au pistolet, à l’aérographe et à l’éponge. Odeur : finit l’odeur d’ammoniaque d’avant. Conditionnement et Contenance : pot en verre de  125 ml ou 400 ml. Nuancier : 63 nuances picturales, 6 nuances métalliques et 8 nuances Fluos.

Ses moins :

–          Surtout son conditionnement en pot de verre. –          Son prix, même pour une extra-fine

Ses plus :

–          Son pouvoir couvrant –          Ses couleurs Fluos

Mon avis :

C’est vraiment une excellente peinture avec un fort pouvoir couvrant, avec 200 ml, j’ai couvert près de  6 m², en comparaison il faut 1 litre de peinture acrylique pour couvrir 6 m

Comment choisir un blanc parfait pour votre peinture

Cette question semble un peu tirée par les cheveux n’est-ce pas ?

Votre peinture blanche pourrait elle, être en train de ruiner vos peintures ?
C’est souvent le premier tube de peinture que vous achetez et certainement le plus utilisé sur votre palette…Mais certainement, la peinture la plus négligée de votre collection.
Choisir le blanc « idéal » pour le type de peinture que vous créez est une étape critique dans la maîtrise de la peinture.

Alors, quel est le blanc à utiliser ?

blanc acrylique

La qualité étudiante, fine ou extra-fine.

 
Si vous utilisez un blanc qui n’est pas assez opaque, il peut causer de véritables problèmes lorsque vous essayez de bloquer les différentes couches picturales.
En règle générale, les tubes dits « premier prix » sont moins opaques.
C’est une erreur commune, de penser qu’il est préférable d’investir dans de la couleur à forte teneur en pigments, et opter pour un blanc dit « étude ».
Quand, j’avais mes magasins, j’ai vu très souvent les clients opter pour des gros tubes de blanc, pour le prix, en mettant en avant que du blanc c’est du blanc.
Or c’est faux, un blanc de titane extra-fin et beaucoup plus opaque qu’un blanc de titane étude.
La différence de prix entre les deux tubes, n’est pas du à une escroquerie de la marque, mais belle est bien à une quantité de pigment supplémentaire pour la gamme d’extra-fine.
 
Une peinture blanche extra-fine est une solution simple pour faciliter le mélange des couleurs, des mélanges plus propres.
Vos peintures une fois sèches restent plus fidèles à la couleur humide que vous avez faite et le corps de la peinture est meilleur même en épaisseur.
 
 
 

Comprendre l’usage du blanc à travers l’Aquarelle

La plupart des aquarellistes n’utilisent pas blanc

 
Si vous venez de l’aquarelle, il est facile de voir où les problèmes commencent.
Aquarelle est avant tout un milieu transparent.
Vous construisez la peinture en couches, je parle souvent de superposition de calques de couleur.

C’est ce qu’on appelle « La peinture directe”

 
Vous utilisez le blanc du papier pour ajouter de la lumière à votre peinture et le blanc de papier aquarelle offre à ce niveau un point fort.
Si vous êtes un puriste à l’aquarelle, votre but sera toujours d’essayer de créer un tableau sans utiliser la peinture blanche.
Pour obtenir un lavis clair et transparent dans vos aquarelles il vous faut une bonne qualité de couleur et surtout bien pigmentée.
Les tons plus pâles sont atteints en réservant des zones du papier blanc.
Pour teinter (ajoutant du blanc à une couleur) une aquarelle, ont utilise un Blanc de Chine. Le blanc de chine est constitué d’un pigment d’oxyde de zinc mélangé à de la gomme arabique (ce qui est le plus proche du blanc de zinc à l’acrylique et à l’huile).
Si pour votre aquarelle, vous avez vraiment besoin de blanc opaque, alors utilisez une gouache blanche.

L’agent de liaison utilisé dans Gouache est le même que pour l’Aquarelle – la gomme arabique, de sorte qu’ils peuvent être utilisés ensemble très facilement.
Il s’agit d’un rapport plus élevé de pigment à l’eau dans gouache, avec des pigments blancs ou des craies supplémentaires ajoutés à la peinture pour la rendre plus opaque. Ces additifs donnent un aspect à la gouache mat et crayeux.

 
Mais ces touches blanches ne devront jamais dépasser 5 % de votre peinture.
Lorsque vous commencez à l’acrylique, l’inverse est vrai.
 
Le blanc sera utilisé pour alléger vos couleurs acryliques et vous pouvez utiliser jusqu’à 95 % dans vos peintures.
Vous voulez avoir des peintures qui sont opaques, qui couvrent les autres couleurs facilement de sorte que vous pouvez avoir des empâtements, à la façon des impressionnistes.
Dans le cas de la peinture à l’huile ou à l’acrylique, vous devez choisir votre peinture blanche avec le même niveau de soins qu’a l’aquarelliste pour son papier.
 

Quel est le pigment blanc le plus opaque ?

 

Le blanc de titane.

 
Indéniablement, c’est le blanc de titane, qui est le plus opaque de pigment blanc.
Mais, dans la peinture à l’huile, le blanc de titane est un pigment à séchage lent, les peintres à l’huile ont tendance à ne pas l’utiliser dans les premiers stades d’une peinture.
C’est également un pigment plus difficile à mélanger dans l’huile, il faut utiliser quel stratagème pour lui donner une bonne circulation et de la cohérence.
L’un des principaux avantages à l’acrylique est les peintures sèches tout au même rythme – contrairement peintures à l’huile. Cela signifie que vous avez le luxe d’être en mesure d’utiliser un blanc opaque tout au long de votre peinture.f

Blanc de titane contre Blanc de zinc

 

Blanc de Zinc

 
Le blanc de titane est un blanc opaque, le blanc de zinc est un blanc transparent.        
 
Si vous travaillez avec des couches plus transparentes ou des changements très subtils de ton, comme le portrait, le blanc de zinc peut être extrêmement utile sur votre palette. Il peut vous donner de légers décalages de tonalité pour les mélanges les plus subtils.
Toutefois, lorsque vous débutez dans le mélange des couleurs ou dans la peinture, ce n’est pas forcément le bon choix de blanc à utiliser.
La transparence du blanc de zinc
Ici vous pouvez voir sur la photo ci-dessous un comparatif ces deux blancs, peint sur un fond noir.
Les six premiers coups de pinceau sont différents blancs de Zinc, et les six suivants sont des blancs de Titane.
Et ici vous pouvez voir la différence de volume entre ces deux mélanges.
 
blanc de titane blanc de zinc
J’ai commencé avec la même quantité de Phtalocyanine bleu (teinte verte), puis ajouté soit le blanc de zinc blanc ou de titane pour soulever la valeur (clair ou foncé, dans ce cas plus clair) du mélange de peinture.
J’avais eu besoin d’environ 5 à 6 fois plus de blanc de zinc pour obtenir la même nuance qu’avec le blanc de titane, attention le bleu, et les deux blancs sont de même qualité.
comparatif blanc de zinc blanc de titane
Donc, si vous voulez obtenir des tons opaques, utilisez un blanc de titane. Si vous voulez un changement plus subtil de la couleur de mélange d’opter pour un blanc de zinc.
Alors, la prochaine fois que vous êtes chez votre marchand de couleurs à la recherche, d’une couleur exceptionnelle, ayez une pensée pour votre blanc de titane, car il peut vous aider, plus que vous pensez !

Quant a été découverte, la peinture à l’huile miscible dans l’eau.

Quant a été découverte, la peinture à l’huile miscible dans l’eau.

 
Je lisais un article intéressant sur les anciennes peintures rupestres indiennes ici : http://www.shumla.org/.
Slider_Halo-Shelter_PRS-anth_spec
Les archéologues ont tenté de fabriquer la peinture qu’utilisaient les Indiens 2000 ans avant notre ère.
Pour cela, ils avaient besoin d’utiliser les ingrédients qui étaient à la disposition des Indiens à cette époque.
Ils savent par des tests sur des échantillons quels sont les pigments qui ont été utilisés, mais ils ne savaient pas avec certitude quel liant l’a été. Les matériaux utilisés, devaient être accessibles dans la région, et qu’ils durent 4000 années
La graisse animale est un liant commun est souvent utilisé par les tribus indigènes. Après avoir essayé d’autres possibilités, ils ont décidé que la graisse animale est le liant le plus probable.
Mais qu’est-ce qu’ils utilisaient comme diluant ?
in-text_small_adventure-camp-3Il n’y avait pas de solvants pétroliers ou térébenthine disponible.
L’eau ne pouvait être le diluant, car incompatible avec la graisse (huile) utilisée comme liant.
Ils ont finalement tenté d’ajouter un extrait de racine de yucca (un savon naturel & présent sur place) à l’eau et cela a fonctionné admirablement comme diluant pour la peinture à base de graisse.
Il semblerait même qu’ajouté à la peinture cela change agréablement les propriétés de manipulation et l’a rend plus onctueuse.
Je pense que cela devrait fonctionner tout aussi bien avec les huiles de lin, ou d’autres peintures à base d’huile aussi.
Cette histoire de près de 4000 ans prouve l’antériorité de cette invention, sur celle de peintures à l’huile diluable à l’eau.
Je pense que je vais essayer d’ajouter un peu d’extrait de yucca concentré à mon huile de lin et voir si je peux l’utiliser pour faire une peinture à l’huile soluble à base d’eau.
Si les Indiens ont utilisé cette méthode pour leur peinture et qu’elle a tenu plus de 4000 années sur les parois de la grotte, c’est que cette technique est efficace, non ?