Comment peindre à la Manière de RUBENS ou des Flamands

Bonjour aujourd’hui j’aborde la technique flamande de Rubens.

Comment peindre à la Manière de … Sir Peter Paul RUBENS

 

Ce qu’il faut savoir dans un premier temps ce que Rubens après avoir étudié chez VAN NOORT et OTTO VEENIUS les rudiments de son Sir_Peter_Paul_Rubens_-_Portrait_of_the_Artist_-_Google_Art_Projectmétier, puis il décida de passer la frontière italienne.
Lorsqu’il repoussa la frontière six ans plus tard en 1607 très exactement, ses valises étaient remplies d’études exécutées d’après les maîtres et en disaient assez sûr ce qu’il avait acquis durant son séjour à Mantoue, à Venise et à Rome.
Il s’était déjà composé ce prestigieux métier, mi-flamand mi-italien, qui devait si bien convenir à sa fougue picturale, d’après certains experts, il aurait fallu un jour seulement à Rubens pour faire la kermesse 13 jours pour les mages transverses et peut-être aussi sept ou huit pour la communion si on se réfère à la rémunération du peintre.
Revenons au travail de Rubens car comme, je le dis et je répète, pour peindre à la manière de … il faut connaître mieux le peintre que l’on veut imiter.
Comment peindre à la manière de Rubens et des Flamands

Comment peindre à la Manière de RUBENS ou des Flamands

SUPPORTS et FONDS de RUBENS

De nombreuses œuvres de Rubens que l’on croyait en première vue exécutées sur toile,  ont été, en réalité,  peintes sur panneaux entoilés, les fonds de Rubens sont toujours très clair. Le plus généralement ils étaient composés d’un mélange de colle de peau et de  Gypse (  Plâtre éteint)  et rajoute parfois de la Céruse.
Modification suite un  Commentaire d’un initié inconnu (e) : dans la vidéo, je parle de Gypse, qui est du plâtre éteint ou appelé aussi plâtre mort, et vous devez lire parfois il rajoute de la Céruse.

BROYAGE DES COULEURS et MEDIUM

Le liant utilisé pour broyer ses couleurs en poudre,  était à base d’Huile cuite additionnée de résine de Copal, Mastic  ou d’Ambre. (comme pour Van Eyck).
Son diluant, ce que l’on appelle aujourd’hui un médium à peindre, appelé autrefois vernis à peindre lui était composé, nous le savons avec certitude contrairement à celui de Van Eyck, d’un mélange térébenthine de Venise, d’essence de térébenthine et d’huile cuite contenant une résine copal.
Nb petite erreur de la retranscription des textes le diluant est de l’essence de térébenthine il sert à fluidifier la peinture, mais ici nous sommes bien sur un Vernis à peindre ou Médium à peindre, car il a pour but d’apporter un plus à la peinture.
Il est important aussi de Savoir que  d’après Anquetin grand spécialiste de RUBENS :
Ce jeu de la lumière et de l’ombre (dans la nature) constitue le « clairobscur».
En poursuivant nos observations sur la nature, nous constaterons en outre:
1° Que la lumière exprimant la saillie est solide, opaque, tandis que l’ombre est, par contraste, fluide et transparente — fumée, sfumato, disaient les Italiens;
Donc on peut en conclure que Rubens Peignait les Zones Eclairées avec les tons ci dessous avec du blanc et les zones dans l’ombre, plutôt en glacis sans ajout de blanc. 
 
 

SA PALETTE

Il avait une palette courte :
Pour les tons CHAIR
C’était un mélange de Blanc d’argent, Ocre Jaune, Ocre Rouge et une pointe de Vermillon.
Rouge
Mélange de blancs d’argent (toujours) Laque de Garance et vermillon
Jaune
Mélange de Stil de grain (une laque aussi) , Ocre Jaune, Blanc d’argent
Et du Jaune de Naples pour les Rehauts
Bleu
C’était plutôt des gris bleus, et rarement des bleus intenses. Mélange de blanc d’argent  (Encore…..), d outremer naturel, en réalité du Lapis Lazuli et du noir.
 

SON TRAVAIL

comment peindre à la manière de Rubens et des Flamands
d’abord, une esquisse détaillée à l’aide d’une mine de plomb, de charcoal, (Fusain) ou pointe d’argent.
Puis, il passe un premier jus Roux, à base de Terre de Sienne Brûlée.
Puis une deuxième ébauche en trois tons dégradés.
Ensuite, il revient dessus avec des rehauts, et des reprises.

Voilà maintenant, vous savez tous sur la technique de RUBENS à vos pinceaux Sir ….

Concours de mon Ami Roy du blog le dessin

Aujourd’hui je suis très heureux, de vous parler de mon Ami Roy PALLAS du Blog : http://www.blog-le-dessin.com/
Roy, comme moi à un blog depuis déjà plusieurs années, il aborde le dessin avec une pédagogie efficace, si je vous parle de lui c’est pour deux choses je pense sincèrement que son blog, peut être une mine de renseignements, de trucs, et d’astuces, pour certains d entre vous.
D’ailleurs dans les prochains mois, nous devrions mettre en place un partenariat, pour vous apporter encore plus de valeur.
La seconde chose, Roy vient d’avoir 30 ans, (toutes mes félicitations) et il a décidé à cette occasion d’organiser un grand concours.
Oh pas de panique, vous n’êtes pas obligé d’être Picasso, Chagall, ou tout autre contemporain.
Même si vous êtes débutant, vous pouvez participer.
Dans cette vidéo, Roy, vous explique le comment de ce concours.

 
Je participe !
 
Vous avez jusqu’au 8 novembre (minuit heure de paris) pour participer et tenter de gagner les lots !
Voici les étapes de participation pour le concours :
1/être inscrit sur son blog
2/choisir une technique parmi les articles proposés et l’appliquer dans le dessin
3/réaliser un dessin (format et thème de ton choix)
4/filmer une courte vidéo en racontant une anecdote lié au dessin (ou à sa propre expérience du dessin)
5/envoyer la vidéo (par contre il faut que tu utilises la même adresse que celle qui t’a servi pour t’inscrire à mon blog sinon je ne saurai pas que tu es un lecteur)
Si vous ne connais pas le livre de Betty Edwards, dessiner grâce au cerveau droit, sachez que c’est une méthode d’apprentissage en 5 jours très efficace. L’ouvrage a été traduit en 17 langues différentes et vendus à 2,5 millions d’exemplaires
Voici la liste des lots que les vainqueurs du concours recevront :
liste-des-lots-pour-le-concours-500x1024

Pourquoi le Bleu de PRUSSE salit-il nos mélanges de couleurs

Bonjour à tous, aujourd’hui, je répond à une question de MADI :

je peins depuis quelques années et je me rends  compte que le bleu de « Prusse »  peut  salir les  mélanges  avec d’autres couleurs  ,pourriez vous m’e  donner  la clef du mistère ????  Je vous remercie d’avance . Avec toute ma sympathie artistique .Mady.

 

L’Histoire du bleu de prusse.

Il faut savoir que le bleu de Prusse n’existe pas à l’état naturel, mais on a trouvé des formations de bleu de Prusse sur des objets archéologiques en fer.
Histoire ou légende :
L’anecdote relate que, autour de 1700,  le chimiste JK DITTEL  aurait jeté des réactifs dans sa cour et que quelques pavés se seraient trouvés colorés d’un très beau bleu…
Le bleu de PRUSSE serait né.
Toutefois, c’est réellement en 1724 que fut révélé les secrets de la fabrication du Bleu de Prusse.
L’étymologie du mot bleu de Prusse viendrait parce qu’il aurait été trouvé en Prusse.
C’est un ferrocyanure ferrique, un pigment bleu très foncé quand ton le mélange a de l’huile,  il est pratiquement noir, et c’est un pigment très colorant.
Dans le milieu artistique,

Bleu de prusse
Echnatillon de dégradé de Bleu de Prusse @source Wikipédia

Ce bleu fut très vite utilisé, d’après le livre « dictionnaire des matériaux du peintre » de François Perego, l’auteur relate que nous avons découvert sur deux tableaux de J. A. CANALETTO de 1719 -1723 des traces de bleu de Prusse.
Mais aussi chez le peintre hollandais A. Van der Werff fin de 1722 son tableau « Jacob le blessant le fils de Joseph » laisse apparaître des traces de bleu de Prusse.
Bleu de prusse
Adriaen_van_der_Werff-

Pour ce qui voudrait l’utiliser au stade de pigments, il mélange très difficilement avec de l’huile, ce qui oblige parfois d’utiliser des tensioactifs. Je vous conseillerai d’ajouter un tout petit peu d’alcool ou un peu de glycérine pour faciliter le broyage.
Le bleu de Prusse n’est quasiment plus utilisé dans le milieu des Beaux-Arts, il a été remplacé par le bleu de phtalocyanine, qui est moins coûteux, mais aussi moins performant.
Attention le bleu de Prusse sèches très vite, ce qui pourrait occasionner dans son utilisation avec de l’huile, des embuts.
On n’aime guère l’utiliser pour le pastel, car il donne un pastel très dur.

Pourquoi le bleu de PRUSSE, Salit-il nos mélange de couleurs

Pour les mélanges le bleu de Prusse est à déconseiller, en effet sa composition chimique, en fait un pigment qui salit vos mélanges de couleurs.
Vous pouvez le mélanger avec des jaunes, cela vous donnera une série de verts très profonds et très lumineux. Je le déconseille toutefois en mélange avec le jaune de chrome.
Vous pouvez aussi l’utiliser pour obtenir des noirs profonds, je l’utilise mélanger à des rouges foncés pour obtenir ces fameux noirs.
 
 
 

Cours sur la Couleur : Comment fabriquer des Violets


Dans cette vidéo, je montre en partant de tous les Bleus et Rouges que j’ai dans ma boîte à couleurs aujourd’hui, comme, je peux obtenir plusieurs violets.

Cours sur la couleur: comment fabriquer des violets

Je n’utilise aujourd’hui que les couleurs que j’ai dans ma boîte à peinture, sans courir chez le marchand de couleurs du coin.

J’ai en ma possession :

Rouge Carmin
Carmin d’alizarine
Rouge Primaire
Bleu primaire
Bleu outremer
Vous pouvez faire la même chose chez vous mais avec les couleurs que vous possedez.
Cours sur le mélange des couleurs : comment fabriquer des violets

Je mélange à part égale :

  1. Le rouge de Carmin avec le Bleu primaire
  2. Le rouge carmin avec le Bleu outremer
  1. Le Carmin d alizarine avec le Bleu primaire
  2. Le Carmin d’alizarine avec le Bleu outremer
  1. Le rouge Primaire avec le Bleu primaire
  2. Le rouge Primaire avec le Bleu outremer.

On peut constater que :

Les mélanges 1, 2, 4 et 6 donnent de très joli ton de violet,alors que les mélanges 3 et 5 , nous donnent un violet un peu sale voire près qu ‘un gris bleu.
Il est important de faire ces mélanges avant de commencer, j’utilise souvent de petits tableaux de ces mélanges pour m’aider à trouver plus rapidement la couleur que je vois.
Voir la photo ci-dessous.
Cours sur la couleur : Comment fabriquer des violets
Ce mélange nous montre parfois, comme me l’a dit récemment un ami peintre britannique spécialise des paysages et de l’acrylique, que certain mélange sont surprenantes, il a lui constater que fabriquer un violet en partant d’un rouge de cadmium véritable donne un très mauvais violet, alors que le rouge de cadmium véritable est une couleur de grande qualité et dont le coût est très élevé. nous montre parfois, comme me l’a dit récemment un ami peintre britannique spécialise des paysages et de l’acrylique, que certain mélange sont surprenantes, il a lui constater que fabriquer un violet en partant d’un rouge de cadmium véritable donne un très mauvais violet, alors que le rouge de cadmium véritable est une couleur de grande qualité et dont le coût est très élevé.
Alors maintenant c’est à vous de jouer, faites vos tests.

Si vous désirez en savoir plus sur la couleur inscrivez vous ICI