Test : PastelMat de Clairefontaine – Support pour Pastel sec

Aujourd’hui : test d’un support papier pour pastel sec.

 
Le Pastelmat est un papier récent sur ce marché. En effet, il présente une surface rigide (360g) à la fois douce et accrochante qui permet de multiplier les couches de pigments sans avoir recours au fixatif.
pastelmat
J’ai testé le papier pour pastel de la marque Clairefontaine, le « PASTELMAT ».
Comme pour la plupart de ses concurrents, Clairefontaine a essayé de répondre à la demande des artistes, en cherchant un support qui éviterait en grande partie l’application d’un fixatif, en cours et en finalité du travail. Fixatif qui a tendance à ternir les couleurs et les foncer.
Comme l’a souvent prouvé la marque, avec ses autres supports beaux arts, elle a mis tout en oeuvre pour la préservation du support :
Carton bois sans acide (ph7) 360 grs
Colle à ph neutre
Cellulose ph Neutre
Il existe à la Feuille 50×70 ou 70x 100, mais aussi en bloc

Les huit couleurs de la gamme

couleur-pastelmat
8 tons teintés dans la masse !

  • Le ton « Blanc » comme base de fond pour un pastel, me gêne souvent, en effet, cela vous oblige de remplir entièrement votre feuille. Mais, il y a certainement des amateurs pour partir de cette couleur de base. Personnellement, je me suis servi de cette couleur comme base d’un test pour l’aquarelle et la Gouache.
  • Le ton « Bouton d’or » est intéressant à prendre pour les bords de mer.
  • Mon préféré reste le ton « Maïs », très proche du jaune de Naples. Il était le fond le plus utilisé par les peintres des années 1900, comme Modigliani. Contrairement au blanc qui représente en peinture la lumière, et peut gêner l’artiste dans son ébauche, ce jaune donne à l’oeuvre une luminosité merveilleuse.
  • Le ton « Gris clair » est une très pâle presque blanc. Il faut vraiment poser un blanc à côté du gris pâle pour voir la différence.
  • Comme pour le « Maïs », le « Gris clair » est ton neutre, mais qui n’a pas le désavantage du blanc.
  • Le ton « Gris foncé » est une bonne demi-teinte, parfaite pour travailler dans les deux directions en valeur et en toute teinte froide

Je trouve que le choix chromatique pour ce support, est judicieux, en effet l’ensemble de ces couleurs convient à tous sujets possibles à traiter y compris l’abstrait
Si vous voulez travailler le pastel sans fixatif, et dans le détail, le PASTELMAT est le support idéal pour vous.
Mary Aslin

Pastel fait par Mary Aslin sur papier brun

Le ton « Sienne » est une tonalité chaude, tirant vers le rouge. Il est merveilleux pour les ébauches en noir et blanc. C’est une couleur de fond parfaite pour les oeuvres à forte tendance verte, elle est d’un bon support pour les paysages, et les portraits de personne blonde ou rousse.

Cliff-Dwellers-900px

Pastel fait par Timon Sloan sur papier jaune

Ces teintes chaudes du brun au maïs fonctionnent aussi bien dans la représentation d’un visage que dans celle d’un paysage, même marin!
 

Le support

Ce nouveau matériau combine les avantages des deux surfaces granuleuses et velours — sa finesse est très surprenante, étant donné que le papier est enduit avec un grain de cellulose très fin qui saisit et retient le bien pastel.
Les grains de cellulose, font bien leur travail d’accroche, et au premier passage de pastel, il est un peu difficile de faire le mélange avec le doigt ou une estompe.
Par contre, vous constaterez que vous ne perdez pas beaucoup de pastel, contrairement à un papier à grain classique.
Toutefois contrairement à certains supports abrasifs, qui vous râpent le bout des doigts, La surface du PASTELMAT est lisse et douce.
 
Les Couches
Votre oeuvre au Pastel peut être construite en plusieurs couches sans avoir besoin de fixatif. Par contre, je vous conseille de commencer votre travail par des Pastels durs
– Esquisse à l’aide d’un carré (conté)
– Fond à l’aide de pastel Rembrandt (Talens)
– Les finitions à l’aide de pastel tendre (Sennelier, Schmicke, Unisson Girault pour les plus connues)
Si vous attaquez trop vite avec des pastels tendres, vous saturerez trop rapidement votre support,
j’ai trouvé l’accroche tout à fait suffisant pour plusieurs couches, ce qui permet des mélanges de couleurs subtiles
 
 

La résistance à l ‘eau.

 
Selon le site Pastelmat.com, et de nombreux forums nord-américains, ce papier est résistant à l’eau.
Je l’ai essayé de ces différentes façons :
Pour les débutants et les professionnels
Le plus facile est avec un vrai rendu, à la gouache ; débutant ou professionnel, la gouache sur PastelMat à un très grand effet, surtout avec les couleurs « Bouton d’or et Mais ».
J’ai demandé à un grand ami de faire le test de gouache pour moi, il a choisi le gris clair et en a fait ce merveilleux voilier ci dessous.
88072426la-granvillaise-au-vent-copie-jpg

Voilier Loic Moisan 

Exclusivement pour les Professionnels et les amateurs éclairés.

Avec le ton « Blanc », j’ai fait une Aquarelle, cela n’a pas le même effet qu’avec un papier 100% coton, mais les effets obtenus sont très intéressant, et permet une démarche novatrice.
Dans ce test, j’ai commencé un pastel, puis j’ai complètement nettoyé le Pastelmat en le trempant et le lavant dans ma baignoire. Le séchage a pris un temps considérable et les couleurs s’estompent nettement des que la surface est sèche.
Il reste sur le support, une forme fantôme de votre premier dessin, ce qui fait un bon fond de départ pour une nouvelle oeuvre. Je vous conseille vivement de l’expérimenter.

J’ai aussi verni un dessin fini. Le résultat est surprenant.
Les couleurs n’ont pas bougées Elles ne se sont pas mélangées entre elles pendant le temps de séchage du verni. Cela m’a permis d’avoir une oeuvre brillante.
Le verni utilisé était un vernis Oil/acryl de la Marque Talens.
J’ai aussi nettoyé aussi un Pastel à l’alcool, le papier n’a pas bougé le résultat est proche de celui que j’ai obtenu avec l’eau, juste, un peu plus salissant, par contre le temps de séchage et très cour le temps à l’alcool de s’évaporer.
 
Le ton « Anthracite » n’est pas noir. C’est une couleur chatoyante proche du Gris de Payne, mais un peu plus brillante — presque un noir métallique plutôt que d’un noir mat ou noir brillant.
Ce ton permet de donner à certaine oeuvre, une profondeur que ne donne pas les tons noirs.
 
La pose d’un verni est même envisageable sur ce type de papier.
Le pastel accroche si bien , qu’il est possible de finaliser le tableau avec une couche de verni
essai_vernis_vue_cote
Ici, sur cette image, j’ai testé un verni sur un pastel.
Cela peut rendre votre pastel brillant ou satiné (selon le type de verni). On peut aussi jouer avec les
contraste mat/brillant. Cela peut éviter aussi de mettre sous verre certain grand format.
 
Selon le site Pastelmat.com, et de nombreux forums nord-américains, ce papier est résistant à l’eau. Je l’ai essayé de ces différentes façons
 

Les « Très bien »

Une très bonne accroche du pigment, à tous les stades de l’exécution du travail.
Un grain qui permet des détails fabuleusement fins et délicats
Très résistant à l’eau
Pas la contrainte du fixatif.
Malgré un grain accrocheur, il reste doux au toucher et n’agresse pas le bout des doigts.
Le grain accrochant bien le pigment, nous n’avons pas beaucoup de résidu sur la table.

Les « Les moins bien »

Une gamme chromatique agréable, mais il manque des tons bleus

« L’Avis du Spécialiste »

Les débutants seront ravis de démarrer sur ce type de papier, avec beaucoup moins de contrainte que ces concurrents. Pas besoin de f ixatifs qui ternissent les couleurs et surtout beaucoup moins salissant.
C’est un support excellent pour les « pastellistes » et même les « gouachistes ». Il nécessite toutefois un temps d’adaptation. Mais votre persévérance sera récompensée. Vous serez sublimé quand vous l’utiliserez avec des pastels très tendres.
Un dernier conseil, ce support peut très vite devenir un support expérimental, il permet toutes les audaces.
Alors à vos pastels,
a Prix indicatif à la Feuille de 50 x 70
a A partir de 4 € 50
Le prix
a Une gamme chromatique agréable, mais il
manque des tons bleus

29 réponses sur “Test : PastelMat de Clairefontaine – Support pour Pastel sec”

  1. Merci Thierry, il faut absolument que tu continue dans cet ligne editorial, j’ai particulierement aimé :
    Dans ce test, j’ai commencé un pastel, puis j’ai complètement nettoyé le Pastelmat en le trempant et le lavant dans ma baignoire. Le séchage a pris un temps considérable et les couleurs s’estompent nettement des que la surface est sèche.
    Il reste sur le support, une forme fantôme de votre premier dessin, ce qui fait un bon fond de départ pour une nouvelle oeuvre. Je vous conseille vivement de l’expérimenter.

    Cela nous donne en tant que Pasteliste, des possibilités que je ne connaissais pas .
    Merci encore
    Arnaud

  2. MErcie Thierry,
    Genial , je m empresse d’aller l’essai, enfin un test produit, comme je les aime sans fioriture, et surtout plein de détournement du produit. Ton test va me permettre d’envisager differement ma technique pictural. Je me sentais bloquer avec mes pastels, maintenant, je vais enfin pouvoir aller plus loin.
    Merci 🙂 🙂

  3. Merci pour avoir tester ce produit pour nous, et d’être aussi franc.
    j’aime aussi, quand tu nous explique commment aller plus loin avec le papier, cela nous permet d’envisager d autre voix.
    Merci à toi
    :)Muriel 🙂

  4. C’est bien de pouvoir vernir ce papier, « mais es-ce que cela dénature la couleur ? « .
    Autrement pouvoir s amuser avec le papier, le mouillé autant que l’on veut cela ouvre vraiment des nouveaux horizons dans le domaine du pastel.
    J’ai arreté le pastel car je voulais travailler sur des grands formats, si on peut vernir, je vais pouvoir tenter des experience tres tres grandes 🙂 :).
    MErci Thierry
    Louis 🙂

  5. Ping : dorothée
  6. bonjour à tous,
    J’aime beaucoup la partie de ce test ou tu nous parles d’images fantôme, cela m’a parlé immédiatement.
    Et je vais m’empresser d’essayer.
    merci
    mathilde

  7. Ping : Georges
  8. Ping : Loic
  9. Ping : magalie
  10. Ping : Jacques
  11. Ping : Arnaud
  12. Ping : David
  13. Ping : Daniel
  14. Ping : Géraldine
  15. Ping : maillot
  16. Ping : laurent
  17. Ping : Jeremy
  18. Ping : Delphine
  19. Ping : Bertrand
  20. Ping : Martine
  21. Ping : Michel
  22. Ping : boobs
    1. je voudrais faire au pastels secs un cheval marron très foncé sur fond noir, quelle couleur marron dois je acheter ?Mo papier est noir (canson pastel). merci

  23. Bonjour,
    J’ai regardé sur Youtube une démonstration de pastels secs avec alcool mais sans commentaires ! Pouvez-vous me donner quelques précisions sur la méthode. Je suis
    pastelliste amateur et aimerais tester cette méthode. D’avance merci

  24. Il n est pas nécessaire de tremper et laver le pastelmat dans la baignoire, une simple éponge mouillée suffit pour obtenir le même résultat et le temps de séchage est beaucoup moins long !

  25. Il n’est pas nécessaire de tremper et de laver le pastelmat dans la baignoire, une simple éponge mouillée suffit pour obtenir le même résultat, et le séchage est beaucoup moins long !

    1. Bonjour Monique,
      oui vous avez raison, mais quand j’ai testé je l’ai fait comme cela, depuis, je me suis apperçu qu’il y a des tas d autres possibilités.
      🙂
      thierry

Répondre à Arnaud Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *