Pro Nabismag

Informations professionnelles pour l'arts

Marketing de la politesse : Le marketing des petites structures

 

Oui ! s’il vous plaît et, merci !

Voici le Marketing de la politesse

Ne pas se moquer des  gens autour de nous

Voici une simple stratégie en marketing pour une petite entreprise qui essaye de rivaliser dans un monde de grandes entreprises: Choisissez vos clients, leur faire confiance, bien les traiter.

Dites = Oui.

Dites = S’il vous plaît

Dites =  Merci

Dites = Bonjour

Dites = Au revoir

Arrivez à l’heure.

Tenez vos promesses.

Ne pas exercer un pouvoir simplement parce que vous le pouvez.

Soyez humain, soyez  aimable, ayez une attention, ayez un sourire.

Marketing de la politesse

Je sais que certains clients  ne méritent pas ce genre de  traitement. J’ai souvent rêvé d’en étrangler plus d’un, voire de le brûler sur le bûcher de la connerie humaine, mais voilà …..

Nous ne pouvons espérer avoir que des clients sympas, que nous serions enchantés de servir.

Mais voilà, on ne sait jamais à qui nous avons affaire, et peut-être que ce client mal luné que vous avez servi aujourd’hui sera un client parfait et fidèle à l’avenir.

J’ai souvenir d’un client, qui est venu à l’heure d’ouverture, que j’ai quand même servi avec le sourire ?

Ce client était hautain, imbu de sa personne et de mauvaise humeur, voulait encadrer une vulgaire gravure (selon lui), je l’ai gentiment remis en place, car la vulgaire gravure était une œuvre originale d’un artiste breton, Henri Rivière.

Il est parti fâché, sans rien commander, mais je lui ai dit « au revoir monsieur et, merci ».

Deux heures après, j’ai reçu un appel téléphonique, c’était mon client, qui était chez un commissaire-priseur, auquel il avait demandé à évaluer sa gravure.

Il a reconnu ses tords, m’a remercié et il est devenu d’abord un très bon client puis un très bon ami.

J’ai appris plus tard, la raison de sa mauvaise humeur, il était procureur de la république et venait de traiter une affaire extrêmement délicate et douloureuse.

La morale de cette histoire, c’est que vous devez toujours rester poli, car on en sait pas qui on a en face de nous, ni pourquoi  elle est désagréable.

Bon, ne vous laissez pas marcher sur les pieds quand même

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *